Les 9 et 10 février je vote UNEF : pour l’innovation pédagogique !

Les innovations pédagogiques sont l’un des grands chantiers de l’UNEF

1.) Sciences po english vs sciences po-lyglotte

Malgré les nombreuses avancées obtenues au cours du mandat 2009, l’enseignement des langues à Sciences Po a encore bien des progrès à faire. L’UNEF juge qu’un étudiant prêt à affronter un marché de l’emploi international ne doit pas seulement maîtriser l’anglais, mais être polyglotte. L’apprentissage simultané de deux langues ne vient en rien mettre un frein à notre progression en anglais quant on sait que les étudiants des campus délocalisés étudient jusqu’à trois langues à la fois. Néanmoins, cela ne prendra sens que si la pédagogie est également repensée en proposant pendant les cours de langues des exercices adaptés aux besoins réels des étudiants. L’UNEF loue par ailleurs les vertus particulières des conférences en langues étrangères qui viennent lier la pratique de la langue à un contenu intellectuel riche. Enfin, le système des langues à Sciences Po est injuste dans la mesure où il oblige les étudiants à financer leur IELTS/TOEFL en deuxième année, obligation de scolarité « masquée » pour le départ en troisième année.

Pour un système d’enseignement des langues plus juste et enfin efficace, l’UNEF revendique

– Un enseignement en langue qui ne soit pas focalisé sur l’IELTS et qui permette le réel progrès des étudiants (développement du tutorat individuel, conseils personnalisés…)

– Un accès à la LV2 pour tous !

– Le développement des conférences en anglais de la première à la cinquième année

– Une certification externe gratuite garantie pour les Deuxième année et les M2

2) La scolarité en master : des progrès à faire…

Dans tous les masters, l’UNEF reste attachée au système de troncs communs, qui constitue le creuset d’une «culture commune» des étudiants de Sciences Po et une garantie contre la sur-spécialisation des cursus. C’est pourquoi nous serons vigilants face à la tendance à la suppression de ces cours dans les maquettes pédagogiques des Ecoles. Concernant les masters recherche, compte tenu de l’avancée de la date des soutenances en juin et du fait que la thèse doit désormais s’inscrire dans la continuité du mémoire, les étudiants doivent pouvoir commencer leurs recherches le plus tôt possible. En outre, de nombreux décloisonnements sont à élaborer à partir du 2nd cycle : l’UNEF demande à ce que les réorientations entre voies professionnelles et scientifiques soient facilitées. Les étudiants de Master recherche doivent avoir le choix de ne pas poursuivre en thèse tout comme les étudiants de Master Pro doivent avoir la possibilité d’intégrer le programme recherche en doctorat.

Pour améliorer l’offre de forma tion et les liens entre tous les masters, l’UNEF propose :

– la diversification du panel de cours de troncs communs,

– la généralisation du tutorat dès la première année de master recherche

– la création de passerelles entre les masters recherche et les masters pros.

– les chartes pédagogiques, outils de l’autonomie

3) Pour valoriser la réflexion et protéger l’égalité entre tous les étudiants !

Bien souvent, la pédagogie à Sciences Po se résume malheureusement à l’exposé et aux fiches techniques. L’UNEF milite pour des méthodes de travail plus diverses, au cours desquelles chaque étudiant pourrait développer une réflexion personnelle réellement fouillée, fondée sur des lectures et argumentée. Les chartes pédagogiques doivent être les outils de ces méthodes de travail intelligentes et doivent permettre d’encadrer les conférences de méthodes afin de développer l’esprit critique de chacun.

Par ailleurs, l’absence de cohésion dans les travaux exigés par les professeurs entre les conférences d’un même cours est flagrante, ce qui conduit à une forte hétérogénéité dans la charge de travail des étudiants. Le même problème se pose avec les modalités de contrôle de connaissances. Un minimum de contrôle continu doit être garanti dans chaque conférence pour évaluer la progression des étudiants au cours du semestre.

Pour des méthodes de travail intelligentes et harmonisées,

l’UNEF propose :

Le développement de méthodes de travail plus variées en conf’, par exemple basées sur des travaux de recherche.

Que les chartes pédagogiques stipulent l’ensemble des notions qui doivent être à minima discUtées au cours du semestre.

Que soit spécifié un nombre maximal de travaux exigibles, que la note de gueule soit limitée à 10% de la note finale, et qu’un minimum de contrôle continu soit garanti.

4) E-learning oui ! Amphis AUSSI !

Face au manque de places en amphis depuis l’année dernière, la seule réponse de la direction a été le lancement des e-cours, des e-conférences ainsi que le développement des vidéoconférence. La position de l’UNEF sur ces « innovations » a toujours été claire : Le e-learning doit être un outil complémentaire au service des étudiants qui leur permet d’enrichir leurs prises de note et de faciliter leurs révisions, mais il ne peut en aucun cas remplacer la présence physique du professeur.

La grande campagne que nous avons mené l’an dernier nous a permis entre autre de mettre fin à toutes les e-conférences. Néanmoins l’UNEF constate que de très nombreux étudiants sont encore contraints de suivre leurs cours magistraux en vidéoconférence uniquement. C’est par exemple le cas du cours fondamental d’Institutions politiques de première année, qui du fait d’être intégralement dématérialisé, souffre d’un contenu obsolète, puisque l’enseignement diffusé date de 2007. Extrait du cours sur le régime politique américain : « Suivez attentivement les élections présidentielles à venir ! ».

Pour faire valoir le droit à des conditions d’études de qualité pour tous, l’UNEF continuera à se mobiliser pour :

– La tenue de tous les cours magistraux en présentiel.

– Le dédoublement de tous les amphis qui le nécessitent, sur le principe « Un étudiant, une place en amphi ».

– Le développement rapide du e-learning en tant qu’outil complémentaire pour l’ensemble des cours

– La possibilité d’accès à tous ses e-cours pendant tout le semestre, du premier cours aux partiels.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *