Conseil de direction, newsletter et frais d’inscription…

Bonjour à tous,

Ce Conseil s’ouvre dans un contexte particulier. En effet, lors du Conseil de direction de hier, la direction a eu un comportement pour le moins stupéfiant.

Nous avons porté plusieurs revendications lors de ce Conseil, en cherchant le compromis, sur des questions comme l’aide sociale aux étrangers, le développement des bourses de stage, ou le gel des frais d’inscription. Nous avions engagé une discussion, je le crois, constructive avec la direction, représentée par Richard Descoings et Hervé Crès. Nous avions trouvé de nombreux points d’accord, qui satisfaisaient l’ensemble des acteurs.

Lors de la séance d’hier du Conseil de direction de l’IEP, alors que nous demandions à M. Descoings s’il pouvait entériner ces avancées, il s’est contenté de répondre d’une manière extrêmement agressive, arguant du fait que notre campagne l’avait blessé, refusant de considérer nos demandes.

Pire encore, à la sortie de ce Conseil, la direction de la communication a envoyé à l’ensemble des étudiants, enseignants et personnels de Sciences Po une newsletter diffamatoire, selon laquelle l’UNEF ne serait attachée qu’à défendre les 12% des ménages les plus riches et se serait abstenue sur, je cite, « plusieurs actions renforcant l’aide financière aux étudiants », tandis que les élus d’autres organisations représentatives auraient fait de nombreuses propositions constructives qui seront examinées par la direction.

Cette attitude, je tiens à le souligner, est déplorable. Monsieur Descoings, vous avez préféré revenir sur des avancées concrètes et consensuelles, qui auraient été d’une grande aide aux étudiants, uniquement parce que vous désapprouviez le contenu d’un de nos tracts.

Votre prise de position publique, au nom de l’institution, en faveur de certains syndicats, et votre manière de dévaloriser de manière mensongère l’organisation majoritaire chez les étudiants, est une grave atteinte à la démocratie étudiante, que nous déplorons profondément. La Commission paritaire de hier a été reportée à une date ultérieure, de l’avis conjoint des étudiants et des enseignants, en conséquence de ces évènements.

J’espère sincèrement que vous pourrez revenir sur votre décision. Nous exprimerons notre point de vue lors de cette séance, et nous espérons que nous arriverons à des avancées. Nous espérons que vous n’avez pas décidé d’enterrer le dialogue social à Sciences Po, je pense que cela serait déplorable pour tous.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *