A l’IEP

Étudiants ou élèves ?
La différence n’est pas purement sémantique…
Nous préférons utiliser le terme d’ « étudiants », parce qu’il reflète mieux notre conception de la jeunesse : autonome et capable de savoir ce qui est bon pour elle. Être étudiant, c’est être pleinement acteur de sa scolarité, ainsi que –au travers des instances de la démocratie étudiante – de la gestion de son établissement.
A l’inverse, si la direction de l’IEP s’obstine à parler d’ « élèves », ce n’est pas tout à fait un hasard. Cela témoigne de sa vision infantilisante des étudiants, qui la conduit souvent à faire peu de cas des représentants étudiants et à laisser trop peu de place au dialogue et à la concertation dans l’élaboration des décisions.

 

Le Conseil d’Administration de la FNSP

L’IEP de Paris a un statut hybride : établissement public, il est géré par un administrateur privé, la Fondation Nationale des Sciences Politiques (FNSP), qui dirige aussi les Presses de Sciences Po, les centres de recherche (CERI, CEVIPOF…), Sciences Po Avenir, etc. Les décisions ayant trait au fonctionnement de Sciences Po sont donc prises à deux niveaux : celui de la FNSP et celui de l’IEP.

La FNSP est gérée par un Conseil d’Administration, qui a la charge de voter le budget, d’approuver les comptes, ainsi que de fixer les orientations générales de la Fondation pour les publications, l’enseignement, la recherche, etc. C’est donc cette instance qui dispose des principaux leviers de commande. Le CA est composé majoritairement de personnalisés qui, pour la plupart, n’ont rien à voir avec le système universitaire. Les 5 élus étudiants « les mieux élus » (élus avec les meilleurs scores) du Conseil de Direction (3 UNEF) sont autorisés depuis peu à assister une fois par an au CA de la FNSP, lors de la séance consacrée au vote du budget, qui se déroule traditionnellement au mois de février.

Ces élus ne siègent qu’une fois par an à ce CA, qui est pourtant le centre décisionnel de l’IEP. Ils votent une partie du budget uniquement (l’année dernière, un tiers des résolutions budgétaires seulement) et n’ont même pas droit de parole pendant la suite de la séance ! Alors que dans toutes les universités de France, les étudiants votent le budget dans son intégralité, disposent de sièges permanent et d’un vrai droit de parole, à Sciences Po, quelques élus peuvent assister à une délibération annuelle, pendant que des personnalités extérieures votent le budget !

Les conseils de l’IEP

Au niveau de l’IEP, deux conseils statuent sur le fonctionnement de Sciences Po : le Conseil de Direction (CD) et la Commission Paritaire (CP). Les élections syndicales organisées pour élire les 8 représentants étudiants qui siégeront dans chaque conseil ont lieu tous les ans au mois de janvier. Tous les étudiants inscrits à l’IEP peuvent y participer, y compris les étudiants en échange, ou ceux en 3e année par procuration. Bien que le taux de participation soit un record dans le milieu universitaire français, il reste tout de même relativement faible (autour de 25%) – qui plus est compte tenu des enjeux de ces élections : malheureusement, la faible mobilisation des étudiants n’aide pas leurs élus à se faire entendre.

Le Conseil de Direction

Le CD décide des orientations de politique générale de l’IEP, des conditions d’admission au développement international de Sciences Po. Il est composé d’une trentaine de personnes représentant la direction, les professeurs, les employés de l’IEP ainsi que 8 élus étudiants. L’UNEF a obtenu 3 de ces élus aux élections de janvier dernier. Le CD est présidé par Michel Pébereau –le président du CA de la BNP Paribas (membre éminent du MEDEF). Il est réélu tous les 3 ans depuis 21 ans, ce qui en dit long sur le fonctionnement démocratique de l’IEP. Le Vice Président du CD(UNEF) est chargé de le remplacer en cas d’absence.

 

La Commission Paritaire

La CP, composée de 8 élus étudiants (3 UNEF) et de 8 élus enseignants, est un organe consultatif, statuant sur des questions pédagogiques ou relatives à la vie étudiante (notamment associative). Elle est doublée d’une sous-structure, la « sous commission des libertés politiques, syndicales, associatives et culturelles », saisie en cas de litige. Le président étudiant de la CP (UNEF), anime une séance sur deux.

 

Le Conseil Scientifique

L’IEP dispose également d’un Conseil Scientifique (CS), où siègent 6 étudiants (2 UNEF) élus par les étudiants en Master Recherche, en 2e année de Master « pro », ou en 3e cycle (Ecole Doctorale). Le CS est compétent pour toute question concernant le lien entre l’enseignement et la recherche, mais il est uniquement consultatif, et se réunit de façon très irrégulière (le plus souvent une seule fois par an).

Le Conseil de l’Ecole Doctorale

Le Conseil de l’Ecole Doctorale est une instance un peu particulière à l’IEP, car souvent ignorée des étudiants et de la direction. Ce conseil devrait s’occuper du 3e cycle de Sciences Po et des conditions de recherche des doctorants, mais il est trop souvent supplanté par les instances informelles qui foisonnent autour de lui, la plus importante étant le ComEX (Comité Exécutif) de l’Ecole Doctorale, dans lequel ne siège évidemment aucun étudiant.

La liste UNEF (liste unique) a remporté les 5 sièges du CED aux dernières élections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *